mercredi 22 juin 2016

A propos du concile panorthodoxe de Crète (RCF - "Le Billet")

Pendant plusieurs décennies, l’Eglise orthodoxe s’est efforcée de réunir un grand et saint concile panorthodoxe pour apporter un témoignage contemporain de l’unité de la foi orthodoxe. Des conférences panorthodoxes, des consultations et des rencontres de patriarches et des primats ont permis de réviser la liste des thèmes fréquemment abordés, d’amener de nouvelles propositions, mais des points de désaccord sont néanmoins apparus.

Les défis de notre temps exigent davantage de réflexions et de débats théologiques. La convocation de ce concile est le fruit de la patience et de la détermination du patriarche œcuménique Bartholomée, qui, avec l’endimousa (le saint synode permanent), s’est cependant étonné des positions exprimées dernièrement par quelques-unes des Eglises sœurs et notamment de leur menace d’annuler leur participation à ce concile. Il est d’ordinaire attendu que les Primats soumettent d’éventuels amendements, corrections ou ajouts de textes unanimement approuvés lors des conférences panorthodoxes préconciliaires. Le patriarche œcuménique appelle ainsi tous les primats à se montrer à la hauteur des circonstances et à participer aux travaux du Grand et Saint Concile panorthodoxe, comme cela a été décidé et signé au niveau panorthodoxe.

 En tant que pléromes de l’Eglise, nous prions le Seigneur, notre Dieu Trinitaire, pour que ceux qui participeront activement à ce concile témoigne dignement de notre foi, et que les décisions qui en ressortiront soient un jalon spirituel supplémentaire dans notre vie ecclésiale.

Père Théodore